> L’anxiété de séparation chez les chiens

L’anxiété de séparation chez les chiens

L’anxiété de séparation chez les chiens

L'un des problèmes de comportement les plus graves chez les chiens est l'anxiété de séparation. Il faut faire la distinction entre les chiens qui souffrent d'une véritable angoisse de séparation et les chiens qui ne peuvent pas restés seuls à la maison. Les chiens souffrant d'anxiété de séparation ne peuvent souvent pas être seuls à la maison, mais cela ne signifie pas que tous les chiens qui ne peuvent pas rester correctement à la maison ont en fait peur. L'angoisse de séparation n'est pas seulement une atteinte au bien-être du chien, elle peut également entraîner des situations gênantes pour son propriétaire.

Les causes de l'anxiété de la séparation

Il existe de nombreuses circonstances différentes qui peuvent faire qu'un chien développe une anxiété de séparation. Elle est souvent observée chez les chiens qui ont été réhabilités (plusieurs fois) ou qui ont séjourné dans un refuge pendant un certain temps. Même lorsqu'un chien est très dépendant de son propriétaire et/ou qu'il ne se sent pas en sécurité, ce problème de bien-être se cache. Enfin, l'anxiété de séparation peut survenir lorsqu'un chien a vécu une expérience traumatisante alors qu'il était seul à la maison.

Les symptômes de l'anxiété de la séparation

Le comportement du chien dépend de la gravité de la peur. Il y a des chiens qui couinent et aboient lorsque le maître n'est pas à la maison, causant ainsi des nuisances aux voisins. Parfois, ils sont aussi extrêmement agités, courant d'un côté à l'autre et urinant ou faisant leurs besoins dans la maison. Dans de nombreux cas, le chien se calme assez rapidement lorsqu'il entend son propriétaire rentrer à la maison. Il semble alors qu'il n'y ait pas de problèmes, mais rien n'est moins vrai ! L'inverse peut aussi être le cas : il ressort alors que le chien est extrêmement enthousiaste lorsque le maître revient à la maison. Il peut être très utile de mettre une caméra dans la maison lorsque le chien reste seul à la maison. De cette manière, on peut juger quel est le comportement exact du chien et dans quelles circonstances cela se produit.

Comment traiter l’anxiété de la séparation ?

Ce genre de problèmes de comportement n'est pas facile à résoudre, surtout parce que le problème de comportement se produit à un moment où le propriétaires n'est pas présent. Intervenir à l'heure actuelle est donc pratiquement impossible. Il y a plusieurs facettes qui méritent l'attention. Par exemple, le chien doit être dressé pour s'assurer en premier lieu que son environnement (la maison) lui est familier. Il est également essentiel que vous rentriez chez vous avant que le chien ne devienne anxieux ou stressé. Dans les moments où le chien est en votre présence, vous devez lui donner des conseils clairs et cohérents afin qu'il apprenne à vous faire confiance.

Compléments alimentaires et autres produits relaxants

Il est très difficile, voire impossible, d'enseigner quoi que ce soit à un animal anxieux ou stressé. Il existe différents compléments et/ou différents produits qui permettent au chien d'être un peu plus détendu, de sorte qu'il y a, en quelque sorte, de l'espace pour apprendre de nouveaux comportements. Medpets vous offre toute une gamme de possibilités : il y a les produits naturels calmants comme Zylkene et Adaptil, Telizen ou Vetplus Calmex. Il existe également un régime alimentaire spécifiquement adapté à ces situations (prolongées) où la peur joue un rôle : Royal Canin Calm Diet. Aucun de ces produits n'étourdit votre chien. Enfin, il y a aussi le Thundershirt, un gilet anti-stress spéciale qui s'adapte au corps du chien. Il a un effet calmant sur les chiens, semblable à l'emmaillotage des bébés. Cependant, ce Thundershirt n'est pas destiné à être utilisé pendant toute une journée.

Départ et retour à la maison

Il est essentiel de rendre le départ et le retour à la maison aussi silencieux que possible. Essayez de ne pas donner d'attention au chien dans les deux cas. De cette façon, vous montrez que le fait de partir et de revenir à la maison est tout à fait normal. Lorsque, par exemple, peu avant le départ, vous faites de nombreux câlins au chien, ceux-ci peuvent donner l'impression que quelque chose de spécial va se produire. En outre, il est important de donner au chien le moins de signaux de départ possible. Laisser la radio allumée peut être une bonne idée, l'allumer au moment où vous quittez la maison peut devenir un signal de départ pour le chien. Le chien finira par s'agiter quand vous allumerez à la radio ! Essayez de vous assurer que le chien est dans un état d'esprit calme avant de partir. Lorsque le chien est déjà agité au moment du départ, cela ne s'améliorera certainement pas si vous êtes vraiment loin de chez vous. Enfin, le chien doit être sorti bien avant le départ. Il est donc préférable de demander à votre chien de faire un effort mental, par exemple en faisant quelques jeux ou exercices avec lui. Un chien qui est fatigué sera plus enclin à se coucher tranquillement.

Distraction

Il est très important de distraire le chien. Lorsqu'un chien est gardé attentif, il y a moins de place pour que la situation de stress se produise. En outre, le chien ne peut, à long terme, associer le fait de rester à la maison qu'à quelque chose de positif. Le meilleur moyen de distraire un chien est la nourriture. Bien sûr, il faut veiller à ce que le chien ne soit pas seulement nourri. Il peut être utile de donner au chien quelque chose de très savoureux qu'il n'obtient pas normalement, quelque chose d'exclusif. Par exemple, vous pouvez penser à un jouet KONG que vous pouvez remplir de friandises ou de croquettes. De cette façon, le chien est distrait/occupé pendant une période plus longue.

Cage

La cage peut être un outil très utile pour lutter contre l'angoisse de la séparation. Parfois, un grand espace tel qu'un salon ou une cuisine est trop déroutant pour un chien, ce qui contribue à la situation de stress. Une cage peut donner au chien un sentiment de plus grande sécurité. Il faut donc absolument que le chien soit habitué à rester dans une cage et qu’il le considère comme un endroit familier pour se coucher !

Thérapie comportementale

Malheureusement, dans un certain nombre de cas, le problème ne sera pas résolu avec les ajustements ci-dessus. Dans ce cas, il est préférable de faire appel à un thérapeute comportemental professionnel pour vous guider, vous et votre chien.

Partager cet article

Medpets utilise des cookies afin de répondre au mieux à vos attentes. Ces cookies nous permettent de consulter votre parcours sur notre site internet, afin de pouvoir vous présenter des publicités personnalisées selon sur vos centres d’intérêts, vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux et vous proposer une meilleure navigation sur notre site internet. En continuant sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus Fermer